Le phénomène Euphoria

0
325

La série Euphoria est pour certains LE phénomène de cet été. Cette série, produite par Drake et diffusée en Amérique sur HBO, fait l’unanimité des critiques tant elle est surprenante.

La série est réalisée par Sam Levinson, qui s’est fait connaitre grâce au thriller Assassination, qui parle des tourments de l’Amérique à travers la jeune génération. On s’attend alors à une série « d’ado » plutôt déroutante. Une série d’ado qui ne s’adresse pas uniquement, voir pas du tout, à un jeune public.

La thématique

La série traite de l’adolescence des jeunes américains, les personnages ont entre 16 et 17ans. Elle aborde les sujets les plus sensibles de la jeunesse d’aujourd’hui : sexe, drogue, alcool, addiction, harcèlement, grossophobie… La série est sans filtre, et n’hésite pas à montrer des images choquantes, voir glauques. Certaines scènes assument la provoque, et c’est toute la particularité d’Euphoria.
Cependant, on peut reprocher à la série son manque de fils rouge. Euphoria n’a pas de but, la fin semble sans réels enjeux. Le contraste entre le début et la fin est peu perceptible, tant la série tourne en rond et voit ses personnages se perdre sans jamais se (re)trouver. Peut être est ce la volonté de montrer la vie des adolescents américains, aussi crue soit elle, sans réel but, si ce n’est d’exister et de ressentir.

Le casting est réussi, et diversifié.
Zendaya, dont la performance est applaudie par la critique, est aux antipodes de l’égérie Lancôme. Son personnage énigmatique, addicte aux drogues, est bouleversant sans être cliché. L’actrice transgenre Hunter Schafer incarne un personnage attachant. Barbie Ferreira, dans le rôle de Kat, jeune fille complexée à la recherche d’identité, surprend et déconcerte.
Chaque personnage est approfondi jusqu’à nous donner l’illusion de réellement les connaitre.
Tout ceci concourt à faire d’Euphoria une série attachante, suscitant l’empathie du spectateur.

Zendaya dans le personnage de Rue, copie écran de la série

L’esthétique

Côté esthétique, Euphoria ne laisse pas à désirer. Sam Levinson est dans la maitrise et sa créativité semble sans limite. Certains plans sont tout aussi déroutants que sa thématique.
Haute en couleur : rose, rouge, vert, bleu… Sam Levinson ne fait pas dans la nuance. Ce panel donne à Euphoria une esthétique nouvelle, avec une ambiance planante, presque fantastique.

Rue, Copie écran de la série
Jules et Rue, copie écran de la série
Nate, Copie écran de la série

Le montage dynamique, parfois enivrant voire obsessionnel, captive le spectateur, jusqu’à presque nous donner la sensation que nous nous trouvons nous-même au coeur de l’une de ces soirées de l’abus. Certaines scènes resteront en mémoire, telle celle dans laquelle le personnage de Rue avance dans un couloir en rotation, manière d’exprimer sa désorientation.

L’esthétisme de la série est également visible dans le maquillage et les costumes. Certains maquillages, hauts en couleur et en paillettes, participent à cette ambiance fantastique. Chaque « look » colle à la peau du personnage et affirme sa personnalité, du style négligé de Rue, jusqu’à l’excentricité presque abusive, de Kat.

Jules, Copie écran de la série

La série étant produite par Drake, Euphoria se devait d’avoir une bande son bien emmenée. On y retrouve des morceaux d’artistes proches de la jeunesse américaine : Beyoncé, Billie Eillish, Drake… Le morceau principal a été composée par Labyrinth. L’artiste, pourtant peu habitué à composer des bandes originales, a réussi son pari en produisant une musique aux sonorités jeunes et toujours dans l’émotion. All for us est devenu un hymne et transcrit parfaitement à l’univers de la série.


Malgré une intrigue oubliée par les scénaristes, Euphoria est une série qui nous « met une claque ». Une esthétique enivrante et une thématique lourde et provocante, avec des images fortes, certes parfois difficilement soutenables.
Définitivement une série à voir.

Bande annonce officielle – Euphoria – BE TV
Plus de publications

Actuellement en 2ème année de production, je suis passionnée par l'audiovisuel et l'évènementiel.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here