Diego Maradona : une vie d’exploits, une mort d’excès

0
76
MEXICO CITY, MEXICO - JUNE 29: Diego Maradona of Argentina holds the World Cup trophy after defeating West Germany 3-2 during the 1986 FIFA World Cup Final match at the Azteca Stadium on June 29, 1986 in Mexico City, Mexico. (Photo by Archivo El Grafico/Getty Images)

La carrière d' »El Pibe de Oro » (le gamin en or) a été mouvementée, entre gloire, avec le Napoli ou la sélection d’Argentine, et excès notamment avec son addiction à la cocaïne et l’alcool. Le petit prodige du football argentin, qui a connu une ascension fulgurante, s’est éteint mercredi 25 novembre 2020 à l’âge de 60 ans. Revenons sur la carrière d’un génie du football.

Les débuts de Maradona sur ses terres

C’est à Lanùs, dans la province de Buenos Aires, que tout commence. Diego Armando Maradona est né le 30 octobre 1960. Il est le sixième enfant d’une famille modeste de paysans. Il passe son enfance dans un bidonville où, dès son plus jeune âge, il joue au football dans les rues. Il n’est pas bon élève, et se débrouille comme il peut dans un environnement difficile au bon développement d’un enfant.

Vers 10 ans, il est repéré par le recruteur du club local et intègre l’équipe des jeunes. Il impressionne déjà par sa technicité. A 12 ans, il déclare auprès d’une télévision locale « j’ai deux rêves : disputer une coupe du monde, et la remporter avec l’Argentine ». Le jeune Diego est déjà plein d’ambitions et rêve de devenir, un jour, l’un des meilleurs joueurs du monde. Sa carrière va prendre une autre tournure à partir de ses 16 ans, lorsqu’il est sélectionné pour la première fois en équipe nationale. Deux ans plus tard, il remporte la coupe du monde avec la sélection espoir, élu meilleur joueur du tournoi et décroche le ballon d’or argentin. S’en suit, un achat par le club de Boca Junior, avec lequel il remporte le championnat.

L’arrivée de Maradona en Europe

C’est en 1986 que l’Europe voit arriver le prodige Diego Maradona directement en provenance de Boca Junior. Le FC Barcelone l’achète à un prix exorbitant pour un joueur encore méconnu en l’Europe, et débourse 7,3 millions de dollars.

Mais le génie ne connait pas le succès qu’il aurait espéré. Certaines personnes n’apprécient pas la personne qu’il est en dehors des terrains, notamment à cause de ses choix de sorties nocturnes, mais également pour son penchant pour la drogue, comme la cocaïne. De plus, il subit beaucoup de fautes des défenseurs, et enchaine donc les blessures, ce qui l’écarte quelques temps des terrains. C’est en 1984, à l’occasion de la finale de la Coupe du Roi, que Maradona scelle la fin de son aventure avec le club catalan.

Durant le mercato estival de 1984, le Napoli s’offre  » El Pibe de Oro », où il est accueilli en héros par près de 75 000 supporters. La première saison n’est pas la meilleure, il marque tout de même quatorze buts, mais le club ne termine qu’au milieu du classement. Suite à cette déception, le club se sépare de l’entraîneur, et pour apporter du renouveau, recrute de nouveaux joueurs. Les efforts payent puisqu’il finit à la troisième place.

L’explosion de Maradona

beIN SPORTS

En 1986, Diego Maradona a 25 ans, il est sélectionné pour participer à la coupe du monde avec l’Albiceleste, la sélection d’Argentine. Il est désigné capitaine et porte son équipe jusqu’au quart de final qui l’oppose à l’Angleterre. Plus qu’un affrontement de football, ce sont bien deux pays, anciennement en guerre, qui s’affrontent. Après une première mi-temps mouvementée, qui se termine par un score nul, à la 51 ème minute, Maradona ouvre le score en inscrivant  » la main de Dieu », surnom donné à ce but marqué de la main. Les Anglais ne comprennent pas comment un tel but peut être accepté. Seulement quatre minutes plus tard, Maradona va inscrire le but du siècle. Il part avant la ligne médiane, traverse tout le terrain, élimine la défense anglaise et trompe le gardien. Il est alors perçu par les argentins comme un Dieu. Plus qu’un simple but, le point est bel et bien perçu comme une revanche contre les Anglais, notamment pour la guerre qui les a mis en rivalité auparavant. Diego Maradona fait trembler l’Argentine et entre dans la légende du football mondial. Ce match fou se conclut par une victoire de l’argentine avec un score de deux buts à un.

Après cette prouesse, le capitaine va porter son équipe jusqu’à la victoire en finale face à la RFA (Répubique Fédérale d’Allemagne). L’Argentine remporte la coupe du monde sur un score de trois buts à deux. Le joueur prend enfin une dimension mondiale et réalise son rêve d’enfant.

De retour au Napoli, l’Argentin est tout simplement adulé. Plus qu’un joueur, certaines personnes se reconnaissent en lui au regard de ses origines plus que modestes et le considèrent même quasiment comme une icône religieuse. Le club du Napoli va même devenir l’un des plus grands clubs d’Europe grâce, notamment, aux qualités footballistiques de Maradona. Il va remporter le championnat italien, ce qui est une première dans toute l’histoire du club, la super coupe d’Italie, et d’autres encore. Il portera vraiment les couleurs du Napoli au plus haut.

Les bavures de Maradona

Maradona est aujourd’hui connu pour ses exploits mais également pour son addiction à la cocaïne. On apprend, notamment qu’il a des liens avec la mafia napolitaine, des cartels de drogue … Ses sorties nocturnes dans des clubs font également polémique. Il écope également de 15 mois de suspension suite à un contrôle à la cocaïne qui s’avère positif. Il quitte le Napoli en 1992 pour Séville et retourne en Argentine après. Il est de nouveau contrôlé positif aux stupéfiants lors de la coupe du monde 94. Maradona n’a plus le même corps, il est dépendant à la cocaïne et cela se voit. C’est le déclin pour ce joueur tant adulé. S’ensuivent des problèmes cardiaques dus à sa consommation abusive d’alcool et de stupéfiants.

Diego Maradona, le n° 10, s’est éteint le 25 novembre 2020 à l’âge de 60 ans des suites d’un arrêt cardiaque. L’Argentine perd plus qu’un grand joueur de football : elle perd sa légende, son héros. Trois jours de deuil national sont décrétés en la mémoire d' »El Pibe de Oro ». Mais l’affluence précipite l’enterrement après une journée et des files de milliers de personnes voulant faire un adieu à leur dieu.

Il restera gravé dans nos mémoires, comme l’un des meilleurs joueurs du monde, comme il le souhaitait déjà si petit !

Plus de publications

Etudiante en première année de Bachelor communication/ production, je suis passionnée par le sport, la musique et la cuisine. J'aimerais, au terme de mes études, travailler dans le milieu de l'événementiel sportif. Je suis quelqu'un de dynamique et créative.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here