Bedroom Pop, comment un mouvement de création artistique en ligne a créé un genre musical ?

0
72

Le terme Bedroom Pop – littéralement « pop de chambre » en anglais -, apparait dans les années 2010 comme une manière de référencer les artistes amateurs qui ont un certain nombre de fans sur internet. Si on ne peut parler de style musical à part entière, la Bedroom Pop a aujourd’hui évolué et caractérise un certain type d’artistes et de sonorités, qui créent et enregistrent leurs morceaux dans leur chambre.

Né de la démocratisation de la musique en ligne, ce mouvement a été façonné et légitimé par Internet. À l’aide d’instruments et de logiciels de musique comme Ableton ou GarageBand, l’idée est de créer de la musique soi-même, sans aide extérieure. Le mot d’ordre est la gratuité d’accès à la musique, permise notamment par les réseaux sociaux (Instagram, Youtube et plus récemment TikTok) et les plates-formes de streaming (Bandcamp, Spotify, Soundcloud).

On ne peut qualifier la Bedroom pop de genre à proprement parler. Les artistes de Bedroom mélangent les types de musiques et les sonorités pour créer des morceaux hybrides. On pourrait plutôt parler d’ambiance lo-fi, d’esthétique du cool, qui navigue entre onirisme, vie quotidienne, lyrisme et pop. Il est donc compliqué de cataloguer ce mouvement, puisqu’il ne se différencie pas par son son. Toujours étant que les artistes émergents de ce mouvement sont jeunes, et se passent des conventions de l’industrie musicale pour se faire connaître.

De la chambre à la reconnaissance et au succès

Depuis quelques années, les artistes de ce mouvement connaissent un vrai engouement autour de leurs musiques et de leurs clips faits avec les moyens du bord. Ils cumulent les vues et les cliques de manière affolante. En 2017, la chanson « Pretty Girl » de Clairo, jeune musicienne américaine, avait atteint 1 million de vues sur Youtube en une semaine, avec un clip réalisé sur PhotoBooth. Plus récemment, la jeune artiste pop norvégienne Girl in red, a dépassé les 3 millions d’écoutes sur Spotify.

Pretty Girl de Clairo compte aujourd’hui 64 millions de vues sur Youtube

De la même manière, la jeune artiste de 19 ans Maia a comptabilisé plus de 75 000 de vues en quelques jours sur son dernier clip. Grâce à leur succès sur internet, certains artistes ont maintenant accès à des featuring avec des artistes mondialement connus. Le jeune londonien Rex Orange County, qui a commencé dans sa chambre, fait maintenant des featuring avec Tyler, The Creator ou Chance The Rappeur. Il cumule aujourd’hui des millions de vues et d’écoutes streaming.

Certains artistes trouvent également une reconnaissance lorsque leurs morceaux sont sélectionnés dans des playlists de radio. Le rappeur pop anglais NikoB par exemple, touche un public plus large depuis que ses morceaux ont été rajoutés aux playlists de Radio Nova.

Par ailleurs, on peut imaginer que l’excitation autour de ce genre doit notamment son succès à Billie Eilish. Pas nécessairement issue de la Bedroom, elle a pourtant commencé à produire de la musique dans sa chambre avec son frère. Elle continue d’explorer une musique hybride et des thèmes semblables à la Bedroom Pop, lui faisant ainsi une bonne publicité.

Bedroom Pop, des artistes indépendants

On peut percevoir, dans ces jeunes artistes de chambre amateurs, des similitudes avec les artistes indépendants du passé, qui ne voulaient pas que des labels leur dictent leur manière de créer, au gré des succès commerciaux et de l’évolution du marché. Fort de leur succès sur Internet, les artistes de Bedroom Pop peuvent établir leur musique et être légitimé en tant qu’artiste, sans l’aide de major ou de label, en s’adressant directement au public, ce qui ne les empêche pas de signer par la suite avec des maisons de disque et des labels. Toutefois, leur notoriété acquise en ligne leur permet d’imposer leur liberté de création, le label restant un partenaire de l’artiste.

L’indépendance dans la création permet également de mettre en avant des identités artistiques mais aussi personnelles. On retrouve alors dans les thèmes abordés des sujets intimes concernant les artistes. Le mouvement musical concentre ainsi une forte représentation des minorités ethniques et de la communauté LGBTQ+.

Le terme Bedroom Pop est un nom générique qui regroupe des artistes aux univers musicaux variés. C’est avant tout un moyen de mettre en avant et de découvrir de jeunes musiciens amateurs, en marge des sorties des labels et des majors. Espérons que l’enchainement des confinements pousseront des nouveaux talents à se lancer.

Et pour les curieux, voici une liste non exhaustive d’artistes de Bedroom Pop (en plus de ceux cités dans l’article) : Mat Cothran, Cosmo Pyke, Vansire, Yung Heazy, Yellow Days, Melanie Faye…

Melanie Faye réalise des concerts sur Youtube depuis le début du confinement.
Plus de publications

Je suis étudiant en Master 1 de Production musicale et audiovisuelle à l'ISCPA - Paris. Je m'intéresse particulièrement à la production musicale mais suis également curieux des autres milieux artistiques (expositions, arts plastiques, littérature...).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here