Britney Spears, emprisonnée dans une cage dorée

0
67

Star des années 2000, Britney Spears est une figure iconique de la pop, elle est celle qui a inspiré de nombreuses chanteuses après elle. Mais c’est en 2008, alors que sa carrière semble parfaite, que Britney va basculer vers un avenir plus sombre.

Une star née

Britney Spears a commencé sa carrière comme actrice chez Disney, dans The Mickey Mouse Club, à l’âge de 11 ans, en compagnie de Ryan Gosling, Christina Aguilera ou encore Justin Timberlake. Elle se tournera ensuite vers la musique. En 1997, d’abord en tant que membre d’un girls band appelé Innosense, elle continuera rapidement sa carrière en solo. Elle sera recrutée par le label Jive Records, et lors de son tout premier enregistrement, un tube vient d’être créé : « …Baby One More Time ».

Le succès est immédiat et son titre se retrouve en 1ère position dans les stations de radios dans plus de 16 pays à l’international, et son premier album du même nom sera vendu à plus de 30 millions d’exemplaires. Le succès fulgurant de la chanteuse donnera lieu à une fascination pour cette adolescente : elle sera l’un des sujets numéro 1 dans le monde, et toutes les chaines de radios, de télévision et les magazines veulent tout connaitre d’elle, rêvant de décrocher une interview exclusive.

Du jour au lendemain, Britney Spears devient l’une des personnes l’idole des jeunes, mais également un objet marketing de premier ordre.

Une pression trop forte

Britney Spears, devenue célèbre du jour au lendemain, plait à tous. En effet, depuis le début de sa carrière, la jeune femme a toujours gardé son image lisse et parfaite : une petite catholique au visage angélique, venant tout droit de l’usine Disney, et qui se préserve avant le mariage. Cette image, elle tente de la garder intacte, et la pression est de plus en plus forte, au fur et à mesure qu’elle gagne en popularité. A cette époque, entre 30 et 40 photographes la prennent en photo tous les jours, elle est scrutée à chaque coin de rue, et doit en permanence maintenir son image de jeune fille parfaite.

Alors âgée de 18 ans, Britney se révolte petit à petit, en allant poser dans des tenues dites « sexy » pour les magazines, mais avec une peluche dans la main : l’image n’est pas anodine, mais mûrement réfléchie, car ce genre de photos va faire parler. Voyant que la rébellion de sa jeune protégée lui rapporte de l’argent, son manager décide alors de la sexualiser encore davantage, refermant le piège sur une Britney qui n’est plus maîtresse de sa carrière. Elle est alors en couple depuis presque 3 ans avec le chanteur Justin Timberlake, rencontré sur les bancs du Mickey Mouse Club, mais alors qu’ils se séparent en 2002, l’image parfaite de la chanteuse va se détériorer.

Les deux artistes se provoquent mutuellement à travers leurs chansons, et Britney va même jusqu’à embrasser la chanteuse Madonna, lors de la cérémonie des MTV Video Music Awards, en 2003, sur scène, face à Justin Timberlake. Après une passade difficile après à cette rupture, Britney sort un nouvel album, qui connnait lui aussi un énorme succès, avec plus de 20 millions d’exemplaires vendus dans le monde. Mais bien que sa carrière soit au sommet, du côté de sa vie privée, l’ambiance n’est pas au beau fixe.

Le cauchemar commence

Britney Spears semble tomber dans un cercle vicieux. Elle se marie sur un coup de tête avec un ami, pour ensuite demander le divorce seulement 52 heures après, et elle commence à consommer de plus en plus de drogues. Ces prises de décision montrent que le harcèlement incessant qu’elle a subi, notamment des paparazzis, l’a énormément affectée durant des années, au point de ne plus réfléchir à ses actes. C’est en 2004 qu’elle se mariera avec l’un de ses danseurs, et aura deux enfants, mais malheureusement le couple ne tiendra pas non plus.

Son rôle de maman sera aussi scruté au peigne fin, les médias sont à la recherche du moindre faux-pas, au point de décrédibiliser Britney en la faisant passer pour une mauvaise mère, et à appuyer et amplifier tous ses faits et gestes. Tous ces médias vont aller jusqu’à remettre en cause aux yeux de la justice la garde de ses enfants. Alors qu’elle est seule, scrutée de tous les côtés, harcelée par les paparazzis, elle va craquer et commettre un acte qui reste, encore aujourd’hui, son plus gros scandale : en février 2007 elle se rend chez un coiffeur, se rase entièrement le crâne. Le symbole est fort, montrant que la chanteuse n’en peut plus, et filmé presque en direct par les caméras. Cela fait alors presque dix ans que les médias scrutent le moindre défaut, le moindre scandale sur Britney, ce qui a complètement nuit à sa santé mentale. Les gens vont même jusqu’à créer des forums, où ils font des paris sur des thèmes atroces, tels que : « quand va-t-elle mourir ? Va-t-elle se suicider ? »

L’acharnement n’a pas de fin, bien au contraire, et cela va commencer à avoir un impact sur toute sa vie.

La descente aux enfers

Britney Spears va ensuite perdre la garde de ses deux enfants, confiés à 90 % à son ex-mari. Elle enchaine ensuite les cures de désintoxication, les bad buzz, et c’est le 8 janvier 2008 que Britney va s’enfermer dans sa salle de bain, avec ses deux garçons, et refuse de les rendre à leur père. A la suite de cela, elle sera hospitalisée en psychiatrie, et diagnostiquée avec des troubles bipolaire : elle est mise sous tutelle, et déclarée par la justice comme inapte à prendre ses propres décisions. C’est donc son père qui va commencer à choisir et dicter les faits et gestes de sa fille. Cela fait maintenant douze ans que Britney est contrôlée à 100 % par son père : elle n’a le droit ni de conduire, ni de se marier, ne peut pas acheter ce qu’elle veut, ni même sortir quand elle le veut, et n’a aucun contrôle sur son argent. C’est aussi son père qui contrôle tout de sa vie professionnelle, des musiques qu’elle a le droit ou non de télécharger, il contrôle les noms de ses albums et tous ses contrats.

Ce genre de tutelle est généralement établie pour des personnes très âgées, ne pouvant vraiment plus prendre de décisions : nous sommes face à une femme de 37 ans, qui continue à travailler, à faire des tournées qui rapporte énormément d’argent, mais qui, après 10 ans de traumatismes dus à l’acharnement des médias sur sa vie privée, a dérapé à cause de sa santé mentale qui s’est progressivement dégradée. Même si la chanteuse voulait demander la suspension de sa tutelle, elle devrait demander un avocat à son père, qui, lui, ne veut absolument pas la laisser partir. Cela fait donc plusieurs années que des fans et des amis de la jeune femme ont lancé un mouvement appelé « FreeBritney ». Beaucoup de signes montrent la détresse de Britney, notamment sur les réseaux sociaux, où elle semble vide, sans expressions de visage, et sûrement droguée aux médicaments qui lui sont prescrits depuis maintenant douze ans, des traitements, qui, à présent, ne lui sont sans doute plus vraiment bénéfiques, et qui semblent même nuire à sa santé mentale. Plusieurs témoignages prouvent que Britney est prisonnière de sa tutelle, mais sont régulièrement passés sous silence : elle a également subi plusieurs internements en hôpital psychiatrique, dès qu’elle n’obéissait plus aux ordres de son père, par exemple en diminuant son traitement, puis en décidant de le stopper totalement.

C’est le 17 août 2020 que Britney demande à la justice de retirer la responsabilité de la tutelle à son père, et de la confier à Jodi Montgomery, une tutrice professionnelle, qui l’accompagne depuis septembre 2019. Britney devra passer par l’expertise d’un psychiatre, qui devra définir si elle est assez « saine d’esprit » pour que l’on prenne au sérieux sa décision. Elle parlera également de ce mouvement, « FreeBritney », montrant un nouvel appel au secours.

Une pétition est en ligne pour que la justice prenne sa décision au sérieux, et qu’elle puisse avoir accès à son propre avocat : si vous voulez la signer, et aider à la visibilité de ce mouvement, le lien est juste ici.

Espérons qu’un jour, Britney Spears retrouvera sa liberté et pourra poursuivre sa carrière et sa vie sans aucune crainte…

Plus de publications

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here