Mike Tyson, un champion sorti du ghetto

0
58
L'Equipe

Une jeunesse difficile qui lui forge un mental

Michael Gerard Tyson est né le 30 janvier 1966 à New-York. C’est un enfant bercé par la violence, que ce soit dans son cocon familial, avec sa mère et son beau-père, ou dans le ghetto de Brownsville, dans lequel il grandit. Enfant, il tombe très vite dans la délinquance, ce qui le conduit à lamaison de correction de Jonhstown. Ici, un ancien boxeur, Bobby Stewart, qui était le gardien, le repère. Ses capacités hors normes lui tapent dans l’œil : à 13 ans, il pèse déjà 80 kg. L’ancien boxeur demande à placer Tyson dans l’établissement de Cus D’Amato, ancien entraîneur de grands boxeurs, reconverti pour aider les jeunes défavorisés. Il va lui enseigner la boxe et devenir son « père spirituel ». Mike Tyson devient rapidement le meilleur dans sa catégorie, et commence à remporter les compétitions poids-lourds.

The Ring Magazine/Getty Images

Un passage chez les professionnels, une arrivée fracassante

Mike Tyson passe professionnel le 6 mars 1985. Cette année-là, il va remporter la totalité des 19 premiers combats, dont 12 à la première reprise. La presse commence à parler de lui comme le nouveau champion de Cus D’Amato. Son premier surnom naît : Kid Dynamite. Il va être contraint, en 1985, de changer d’entraîneur, car Cus D’Amoto décède des suites d’une pneumonie. Kevin Rooney va prendre la relève, lui aussi ancien élève du célèbre entraîneur. Il concourt dans la catégorie des poids-lourds, mais du haut de son mètre 78, il est plus petit que ses adversaires. Ses 100 kg de muscles ainsi que ses qualités athlétiques, une force de frappe impressionnante, une très bonne esquive, des réflexes hors normes, tous ces atouts lui permettent de briller dans sa catégorie. Lorsqu’il arrive sur le ring, il a l’apparence d’un gladiateur : un short noir, des chaussures basses, des cheveux très courts… Le combat n’a pas commencé qu’il en impose déjà. 1986 est une année tournant pour Tyson. A à peine 20 ans, le public vient en masse assister à ses combats, il est très médiatisé, et perçoit des milliers de dollars pour combattre. Le 16 février, il combat son premier adversaire de taille, Jesse Ferguson, qui compte très peu de défaites à son actif. Tyson n’en fera qu’une bouchée, et l’envoie au tapis dès la 5e reprise, mais finit ensuite par être disqualifié par l’arbitre. Kid Dynamite sort une nouvelle fois vainqueur de ce combat. C’est le début d’une très belle année de victoires pour Mike Tyson. Un nouveau surnom apparaît, il devient Iron Mike. Pour terminer cette année 1986 en beauté, il devient, à 20 ans et 5 mois, le plus jeune champion du monde des poids-lourds, en battant quelques grands noms de la boxe comme, Alfonso Ratliff ou Trevor Berbick. En 1987, il rafle tous les autres grands titres et reste champion du monde des lourds.

Bettmann Archives. Mike Tyson en 1987 lors de son sacre de champion des poids lourds de la WBA

Tyson s’impose comme un champion et prend une envergure mondiale

A l’issue de ce tournoi, Iron Mike devient très riche et célèbre. Seul Micheal Sprinks pourrait l’inquiéter, mais celui-ci ne veut pas combattre contre Tyson. Il va donc se battre contre Tyrell Biggs, champion olympique aux JO de 1984, qui avait été sélectionné à la place de Mike pour y participer, afin de pouvoir gagner assez de fonds pour pouvoir organiser le combat contre Sprinks, connu pour être le plus cher de l’histoire.

En 1988, Mike Tyson atteint l’apogée de son histoire dans le monde de la boxe. Le 22 janvier, il bat Larry Holmes, ancien champion du monde. Tyson va remporter le combat avant la fin de la 4ème reprise, et ce pour la première fois de la carrière de Holmes. Après un combat au Japon, il rentre, mais son manager Jacobs décède. Il est remplacé par son second, mais l’entente avec Tyson n’est vraiment pas bonne. Don King et Bill Cayton, son nouvel agent, vont donc « se battre » pour obtenir le « grand » Mike Tyson. Le 27 juin, le combat tant attendu, qui oppose Sprinks à Tyson, a lieu. Iron Mike gagne en 1 minute et 31 secondes. C’est son combat le plus performant.

Le début de la « descente aux enfers »

Mais tout n’est pas rose dans la vie de Mike Tyson. Sur le ring il excelle, mais apparaît dans quelques scandales en ce qui concerne sa vie personnelle. Il est notamment impliqué dans des bagarres ou des problèmes conjugaux. C’est le 11 février 1990, au Japon, que le drame se produit. Après avoir enchainé des combats où il gagne, mais sans briller comme avant, il affronte James Buster Douglas, un autre boxeur de Don King. Celui-ci n’est pas connu du grand public. Tyson n’est pas au mieux de sa forme, il encaisse beaucoup de coups, il en donne aussi, mais avec moins d’impact. A la 10ème reprise, son adversaire l’envoie même au tapis, et c’est une triste première pour Iron Mike. Pour la première fois de sa carrière en professionnel, il finit au tapis et perd.

Il enchaîne les combats après cette défaite. Il gagne, mais ses qualités techniques ne sont plus les mêmes. La descente aux enfers continue du côté de sa vie privée. En 1992, il est condamné à 6 ans de prison pour viol. Il sera libéré trois ans, après pour bonne conduite.

Le retour d’Iron Mike

Le premier combat de l’ex-champion, se joue le 19 août 1995. Il affronte Peter McNeeley, un boxeur peu connu. Mike Tyson sort vainqueur. Il remporte tout ses prochains combats, certains avec difficulté et d’autres, comme à son habitude, très rapidement avec beaucoup d’aisance. Il remporte à nouveau la ceinture WBA en 1996. Le 9 novembre 1996, il affronte pour la première fois Evander Holyfield, un autre champion incontesté. Tyson perd sur un K.O à la 11ème reprise. Ce combat est élu combat de l’année. Le 28 juin 1997, il combat pour la deuxième fois face à Evander Holyfield. Cet affrontement est mondialement connu : c’est en effet à cette occasion que Mike Tyson mord l’oreille de son adversaire. Pour cet acte il est disqualifié, doit reverser 3 millions de dollars à Evander Holyfield et se voit retirer sa licence pendant un an.

Sky Sports. Mike Tyson à gauche affronte Evander Holyfield le 9 novembre 1996.

La fin de carrière de Mike Tyson

Après avoir perdu contre Lewis en 2002, ses combats se font plus rares. En 2003, il affronte Clifford Etienne, il le met à terre dès la première minute et cette victoire sera la dernière dans sa carrière professionnelle. Il combattra encore quelques temps, puis enchainera les problèmes physiques et financiers.

Ses plus grands fans ont eu la chance de le revoir combattre, à l’âge de 54 ans, le 28 novembre 2020 pour un combat d’exhibition. S’opposait à lui sur le ring Roy Jone Jr. Après huit rounds, l’affrontement se conclut par un match nul. C’est le dernier match en date d’Iron Mike.

Depuis la « fin » de sa carrière sportive, on a pu voir Mike Tyson dans des films, il a écrit un livre, des musiques,…

Malgré ses écarts, Mike Tyson reste l’un des plus grand boxeurs du monde.

Plus de publications

Etudiante en première année de Bachelor communication/ production, je suis passionnée par le sport, la musique et la cuisine. J'aimerais, au terme de mes études, travailler dans le milieu de l'événementiel sportif. Je suis quelqu'un de dynamique et créative.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here