« Pendant 24h », une superbe collaboration entre Suzanne et Grand Corps Malade

0
67

Mesdames

« Mesdames », c’est le nom du dernier album du slameur Grand Corps Malade, sorti le 11 septembre 2020 est. Fabien Marsaud, dit Grand Corps Malade, est un slameur, auteur-compositeur et interprète français, connu depuis 2005. Alors qu’il a maintenant 43 ans, il dédie son dernier album aux femmes, et il en est fier. En juin, un premier morceau intitulé « Mais Je t’aime » est sorti pour annoncer son septième album. Mesdames est rempli de featurings avec des femmes de l’industrie musicale, comme Camille Lellouche ou encore Louane. Mais nous pouvons aussi retrouver la chanteuse Suzanne.

Suzanne, une chanteuse engagée

Suzanne, ou Océane Colom, est une auteure-compositrice et interprète française. Elle s’est fait connaître en 2019, en devenant l’artiste la plus présente sur scène avec plus de 200 concerts. Toï Toï, son premier album, est sorti début 2020, on y retrouve les musiques « SLT » ou « P’tit Gars ». C’est une femme engagée, et elle ne s’en cache pas. Dans ses titres, on trouve des messages pour la lutte contre le harcèlement sexuel ou pour les LGBTQ+. Et la bonne nouvelle, c’est qu’on peut désormais apprécier d’entendre Suzanne et Grand Corps Malade sur un même morceau.

« Pendant 24H »

Dans « Pendant 24h », Suzanne prend possession du corps de Grand Corps Malade qui, lui, prend possession du sien. La musique joue avec des clichés sur les sexes, mais transmet des messages fort sur les artistes eux-mêmes. Le clip est tourné sur un ton humoristique, sans impacter le sens des paroles. On peut entendre des phrases sur la charge mentale que les femmes subissent avec les enfants, le travail, le harcèlement, mais aussi sur la liberté des hommes à marcher seul la nuit, ou de refuser d’avoir des enfants. Un contraste entre la vie d’une femme et d’un homme. Mais plus que ça, la musique parle du respect de la femme et de l’égalité des sexes, qui n’est pas toujours respecté.

Les messages des deux artistes sont forts, et pour s’approprier le sujet, ils ont travaillé avec Mehdi Idir, qui a réalisé le clip avec l’idée d’un chaman qui écoute du rap à la mode, et qui adore la chorba (soupe maghrébine). Le personnage de Grand Corps Malade va connaître « la charge mentale », les critiques entre copines mais aussi les hommes qui interpellent les femmes dans la rue. Quant à Suzanne, son personnage va remettre en place ses amis impolis avec les femmes, et elle va pouvoir se détendre et oublier l’horloge biologique imposée aux femmes. Les problèmes de vernis, de rasage, de créneaux et de maquillage vont être abordés sous un axe humoristique.

Une musique qui aide

Cette musique est énergique et engagée. Elle est fun, et passe des messages importants pour notre société. En effet, le soulèvement publique des femmes face au harcèlement est encore très actuel. La lutte a fait un vrai bond depuis les #balancetonporcs et #metoo : malheureusement, c’est toujours d’actualité, et ça ne faiblit pas. Seulement, aujourd’hui, des artistes comme Suzanne et Grand Corps Malade jouent un rôle essentiel en sensibilisant leur public. C’est grâce à cela que la société peut évoluer et laisser derrière elle les mauvais côtés. Cette musique entrainante et militante pour les femmes est à écouter encore et encore.

Plus de publications

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here