Entre House, Funk et Soul : rencontre avec Alastair Lane

0
165

À la fois producteur et DJ, Alastair Lane (Nervous Records, Maison Éros et résident du Fluctuart) voyage entre House, Funk, Soul, Jazz et Disco pour proposer des morceaux et des sets dansants et joyeux. Ses titres cumulent des centaines de milliers d’écoutes sur Soundcloud et plus d’un million de streams sur Spotify. Alastair Lane vient de sortir son nouveau morceau, « Come Over », sur le label Maison Éros. À cette occasion, j’ai rencontré le jeune producteur pour parler de ses débuts en tant que producteur et DJ, de ses différents projets et des ses influences.

Quand et pourquoi as-tu commencé à mixer ?

AL : j’ai appris à mixer tard. Bien après avoir commencé à produire de la musique ! Je me souviens avoir commencé à faire de la musique électronique vers 15 ans. Et c’est seulement vers l’âge de 18 ans, après avoir rejoint un collectif d’artistes et de DJ sur Paris, que je me suis mis à mixer.

Tu as commencé dans la musique avec un projet centré sur l’EDM. Comment en es-tu arrivé au projet Alastair Lane et une mouvance plus House/Disco ?

AL : ce que peu de gens savent, c’est qu’avant même de faire de l’EDM je faisais de la techno (rires) !
J’ai vraiment commencé dans l’EDM au travers des rencontres qui m’ont permis, à l’époque, de signer sur des gros labels comme Spinnin’ Records et Protocol. Mais je n’ai jamais été un très bon DJ électro car je n’aimais pas ça ! J’avais du mal à trouver de la musique qui me plaisait dans ce style. Ce que j’écoutais, c’était plus de la Soul, de la Funk, du Jazz et de la House. 
À un moment, j’en ai eu marre de faire de la musique que je n’aimais plus, et de jouer de la musique que je n’aimais pas ! J’ai donc décidé de créer mon projet « Alastair Lane » en parallèle jusqu’au moment où j’ai signé mon premier EP sur Nervous Records. C’est là que je me suis dit que je pouvais définitivement laisser tomber l’EDM pour me concentrer sur mon nouveau projet.

Quelles sont tes influences et tes références ?

AL : j’écoute beaucoup de Soul et de Funk et j’imagine que cela influence beaucoup ma musique ! Erykah Badu, George Clinton, Quincy Jones et tant d’autres. Je suis sûr qu’on peut retrouver certains éléments de leur musique dans mes chansons !

Tu es signé sur Nervous Records et Maison Éros. Tu peux me parler un peu plus de ces labels et de ce qu’ils représentent pour toi ?

AL : Nervous Records a été un des grands labels phares du début de la House à New York dans les années 90. C’est une maison de disque qui a signé des légendes de la House comme Frankie Knuckles et Louie Vega, et même des légendes du Hip Hop comme Smif-n-Wessun. C’est donc un honneur pour moi, et un rêve d’enfant, d’être signé sur Nervous !
Maison Éros, c’est des amis que je connais depuis longtemps ! C’est une marque de vêtements, un label et un collectif d’artistes. J’adore leur vision de l’art, qui colle parfaitement avec ma musique. 

Comment utilises-tu ce temps de « pause » (due à la COVID et au confinement) d’un point de vue créatif ? Tu as des projets à venir ?

AL : j’ai composé beaucoup de musiques pendant le confinement ! Dont ma dernière chanson « Come Over » qui est sortie le 9 décembre sur Maison Éros. Mais ça n’a pas vraiment changé mes habitudes ! J’ai l’habitude d’être cloîtré dans mon studio d’enregistrement pendant des heures et de consacrer toute ma semaine à la production de musique. Pour autant, c’est vrai que les week-ends et mes résidences DJ me manquent un peu. C’était le moment idéal pour jouer ma musique en live et voir la réaction des gens !

Le clip de « Come Over » (Maison Éros)
Pour conclure cette interview, peux-tu nous dire ce que tu écoutes en ce moment ? as-tu un artiste à nous conseiller ?

AL : en ce moment j’écoute pas mal de guitare espagnole. Ce qui n’a rien avoir avec ma musique ! Je peux vous conseiller l’album live d’Al Di Meola, John McLaughlin et Paco de Lucia qui s’appelle Friday Night In San Francisco. Je viens de découvrir ce style de musique. Et qui sait, il influencera peut être mes propres compositions dans le future !

Son dernier titre, « Come Over », ainsi que tous les autres sont disponible sur Spotify et Soundcloud. Vous pouvez aussi le retrouver sur Instagram et Facebook. Ces différents morceaux s’adapteront à vos différents moods alors s’est à écouter absolument !

Plus de publications

Je suis étudiant en Master 1 de Production musicale et audiovisuelle à l'ISCPA - Paris. Je m'intéresse particulièrement à la production musicale mais suis également curieux des autres milieux artistiques (expositions, arts plastiques, littérature...).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here