Le Cabaret Vert : festival écolo et solidaire

0
99
Festival du Cabaret Vert (Source: L'Est Eclair)

Créé en 2005 par Julien Sauvage et Alberto Fernandez, le Cabaret Vert est un festival de musique. Il est rattaché à l’association Flap, créée par les deux mêmes hommes. Leur association a pour but de promouvoir le département des Ardennes, à travers l’organisation d’évènements culturels. Les maîtres mots sont : créer du lien social, consommer responsable, faire vivre l’économie locale, tout cela en préservant la planète.

Depuis 14 ans, fin août, les festivaliers se retrouvent à Charleville-Mézières, en Champagne-Ardenne pour l’un des derniers festivals de l’été. 

Cependant, suite à la pandémie de la Covid-19, l’édition 2020 a du être annulée. Cela a représenté une énorme perte d’argent pour les organisateurs. Toutefois, si beaucoup de festivaliers avaient déjà acheté leurs tickets, plusieurs d’entre eux ont décidé par solidarité de ne pas se faire rembourser. Le festival et l’association ont pu être sauvés, avec plus de 125 000€ d’économies, également grâce aux aides privées.

En attentant la programmation de l’édition 2021, voici quelques très bonnes raisons de se laisser tenter par le Cabaret Vert. 

La programmation

Le Cabaret Vert est un festival de rock. Depuis 2005, différents styles de musique ambiancent les festivaliers, allant du rap à la pop, tout en passant par l’électro et le jazz.

De nombreux artistes français ont déjà foulé les différentes scènes du Cabaret Vert, tels que Indochine, DJ snake, Shaka Ponk, Orelsan ou encore Louise Attaque.

Les artistes internationaux ont eux aussi répondu présents à travers les années, avec les Twenty One Pilots, Travis Scott, Angèle ou encore Cypress Hill.

De plus, le festival soutient les artistes locaux en permettant à plusieurs d’entre eux de se produire chaque année.

Un festival vert

Les créateurs du Cabaret Vert considèrent « le développement durable comme l’âme du Cabaret Vert ». D’ailleurs, ils l’avouent, sans cette envie de sensibiliser le public à ces préoccupations, il n’y aurait pas de festival. Depuis sa création, plusieurs actions ont été prises afin de limiter au maximum l’impact écologique.

Le Cabaret Vert est partiellement approvisionné depuis quelques années par Enercoop, fournisseur d’électricité 100% renouvelable.
Cependant, d’ici à cinq ans, le festival ambitionne d’approvisionner l’intégralité de l’évènement à hauteur de 50% d’énergies renouvelables.

De plus, le festival a recours à la valorisation énergétique : c’est un concept qui vise à récupérer l’énergie produite des déchets sous forme d’électricité, de chaleur etc.

Ainsi, pour l’année 2018 par exemple : 64,5 tonnes de matières organiques issues des toilettes sèches du festival ont été transformées en compostage, 11 tonnes de bois triés transformés en combustible, 2 tonnes de gobelets valorisés permettant un gain de plus d’une tonne de pétrole.

Des bornes équipées de panneaux solaires permettent aux festivaliers de recharger leurs smartphones. De plus, dans le camping principal du festival, des enceintes alimentées à l’énergie solaire diffusent de la musique.

Enfin, tous les décors présents sur le site sont entièrement éco-responsables. Au niveau de la restauration, les couverts et les verres sont compostables.

Une production locale

Dans l’idée de valorisation du territoire, le festival a créé sa propre monnaie : le Bayard. En effet, produite localement et faite en métal réutilisable à l’infini, cette monnaie permet de mettre en lumière le savoir-faire local.

Côté boisson, ici aussi tout est local ! Les bières proviennent de brasseries indépendantes de la région. Ne cherchez pas de soda type Coca Cola, vous n’en trouverez pas. Côté nourriture, il y a 21 stands locaux, qui proposent des spécialités de la région, et des plats végétariens.

Le festival est une incroyable opportunité pour la ville : les festivaliers ont dépensé plus d’un million d’euros dans les commerces locaux en 2018.

Alors n’hésitez plus ! Si vous souhaitez faire la fête dans un festival respectueux de l’environnement, tout en dégustant de très bonnes spécialités de l’Est, rendez-vous du 19 au 22 août 2021.

Plus de publications

Je suis étudiante en première année de Master Communication à l'ISCPA. J'étudie donc la communication et je souhaite évoluer dans ce domaine d'activité.
Par ailleurs, je suis passionnée par l'univers des séries, de la mode.
D'autre part, je suis aussi très intéressée par l'actualité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here