L’ECOCIRQUE : un concept « 100% humain »

0
348

Actuellement à Montpellier, la première de l’ECOCIRQUE devait avoir lieu en avril dernier. A cause de la crise sanitaire, le lancement du projet est maintenant décalé en 2021.

Ce cirque, André-Joseph Bouglione l’a imaginé avec sa femme il y a de cela trois ans. Issu de l’une des plus grandes familles de cirque, cet ancien dompteur et directeur de son propre cirque a décidé d’arrêter de présenter des animaux.

En 2017, le couple arrête l’activité de son cirque pour se lancer dans un nouveau projet : l’ECOCIRQUE.

Une des affiches du spectacle

Un cirque avec un impact écologique minime

André-Joseph a souhaité créer un cirque traditionnel sans animaux, mais surtout avec un faible impact écologique.

Pour se fournir en énergie, il a opté pour l’énergie verte. Le cirque s’alimente à l’huile de colza, un produit que l’on trouve en France, et utilise également des panneaux solaires.

Côté transport, pas de camions. Ces véhicules consomment beaucoup de gazole et nécessite des chauffeurs, augmentant ainsi les dépenses. Il utilise alors des conteneurs maritimes qui voyagent par bateaux ou trains grâce à des entreprises locales. L’intérêt des conteneurs c’est qu’ils sont aussi recyclables et modulables, c’est-à-dire qu’ils serviront d’espace d’accueil, de vente et de stockage dans le village de l’ECOCIRQUE.

Le village de l’ECOCIRQUE.

Ce village, André Joseph l’imagine comme un marché de Noël, mais sur une thématique écologiste. On y trouvera des stands autour du chapiteau avec des exposants locaux. En effet, pendant le séjour de l’ECOCIRQUE, des associations et commerçants locaux pourront venir exposer leurs projets : nourriture, nouvelles innovations… Cela permettra de donner un coup de pouce à la ville en dynamisant le commerce local.

Devenir partenaire des villes

Créer un véritable lien entre le cirque et la ville est un des engagements d’André-Joseph. Alors que certains cirques ne restent que quelques jours voir un seul dans une ville, l’ECOCIRQUE compte y rester plus d’un mois. Le cirque a prévu de recruter dans chaque ville du personnel pour la vente, l’accueil, l’entretien, la maintenance… Cette méthode permet au cirque de faire d’importantes économies et est un avantage au niveau de la communication de la ville.

Mais côté spectacle, ça donne quoi ?

L’ours polaire en hologramme

A l’ECOCIRQUE, pas d’animaux ! Du moins pas de véritables espèces. André-Joseph a imaginé plonger son spectacle dans un univers holographique dans lequel évolueront des animaux en hologrammes. C’est sur un écran géant en fond de scène que défileront différents décors et parmi eux des animaux comme l’ours polaire. La présence de ces hologrammes n’est pas pour remplacer les animaux mais est plutôt une nouvelle discipline qui enrichira le spectacle. Nous retrouverons tout naturellement des acrobates, jongleurs, funambules, clowns, mais également une lanceuse de couteaux ou l’impressionnante roue de la mort. Le tout mit en lumière par un grand nombres de projecteurs.

Un des éléments phares du cirque est la musique. Ici, elle sera assurée par cinq musiciens en live : batterie, claviers, basse, guitare et violon. La bande son est composée par le guitariste Benjamin Parienti, ayant autrefois collaboré avec Jean-Louis Aubert et l’ancien cirque d’André-Joseph.

Redonner au cirque son succès d’autrefois

Les répétitions sous le chapiteau

Toute la troupe ne tarde pas à présenter son spectacle « 100% HUMAIN » à Montpellier afin qu’un public qui n’allait plus au cirque vienne de nouveau. André-Joseph espère ainsi que le public renouera avec le cirque.

« Moi qui ne suis jamais allée au cirque à cause des animaux, je vais pouvoir y aller ! »

Sur les réseaux sociaux, de nombreux commentaires comme celui-ci font surface sous les publications de l’ECOCIRQUE.

Espérons alors que le cirque retrouve ce rôle social qu’il avait autrefois, en apportant cette touche de modernité et en éduquant le public sur l’écologie de manière ludique.

Nous souhaitons tous que la crise sanitaire s’atténue afin que ce projet puisse démarrer comme il se doit. En tout cas, si l’ECOCIRQUE s’arrête dans votre ville, ne le manquez pas ! Faites un tour dans le village autour du chapiteau, rendez-vous au spectacle afin de découvrir cette nouvelle forme de cirque qui a tout à fait sa place à notre époque.

Site internet : Accueil | L’Écocirque (ecocirque.fr)

Plus de publications

Bonjour à toutes et à tous. César est mon prénom, le cirque et la musique sont mes passions. Etudiant en production à l'ISCPA Paris l'année et animateur pour enfants l'été, je suis un grand féru de divertissement. Amateurs de cinéma également mais aussi sacré performer sur scène pour votre plus grand étonnement !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here