Lire ou Ne pas Lire

0
110

« Comme un roman », sorti en 1992, est un livre de Daniel Pennac. Comment son oeuvre a t-elle bousculé les codes de la lecture ? Quel en est mon ressenti ?

Portrait de l’écrivain français Daniel Pennac à Paris le 2 février 2018. © AFP / JOEL SAGET

L’auteur ne juge pas. Il nous expose des cas de lecteurs qui ont laissé l’activité de lecture de côté pour préférer vivre le moment présent. Il nous explique comment ces lecteurs arrivent à ce stade, notamment avec les approches scolaire/familiale (et plus largement sociétale) de la lecture.

Ces exemples concrets de la vie quotidienne permettent dans la majorité des 57 chapitres de s’identifier et de comprendre les sentiments des personnes dont il parle. Il aime parler des jeunes et se mettre à leur place. Sa compréhension de l’adolescent.e permet de réduire un fossé entre les générations. Il montre que l’on est libre de lire comme on le ressent et le simple fait de l’entendre, permet de retrouver sa curiosité de la lecture.

Ce livre fait du bien. Il apaise cette idée préconstruite qu’il n’y a qu’une seule bonne méthode pour lire. Il y a autant de méthodes que de lecteurs. L’expérience de lecture est avant tout personnelle et incomparable. On a le droit de se réapproprier le droit de Lire :

Les droits imprescriptibles du lecteur : 

1. Le droit de ne pas lire. 

2. Le droit de sauter des pages. 

3. Le droit de ne pas finir un livre. 

4. Le droit de relire. 

5. Le droit de lire n’importe quoi. 

6. Le droit au bovarysme (maladie textuellement transmissible). 

7. Le droit de lire n’importe où.

8. Le droit de grappiller. 

9. Le droit de lire à haute voix. 

10. Le droit de nous taire.

Je conseillerais ce livre à toutes les personnes qui, comme moi, ont perdu le goût de la lecture. Bien sûr, une personne aimant lire est aussi invitée à faire de même, cela lui permettra de mieux comprendre cette aversion (si courante) pour les mots. 

Au fil de la lecture, j’ai appris à me réconcilier avec ma façon de lire et ces chapitres de quelques pages ont contribué à une meilleure condition de ma lecture. En effet, cela me donnait l’impression de finir plus rapidement le livre, avec une écriture simple et bien construite. Mon sentiment est celui d’un début de réconciliation avec la lecture. 

C’est un livre que je proposerais à des personnes qui ont envie d’aborder la lecture en toute liberté sans carcans.

Voici une interview de l’auteur sur son oeuvre:

Quelques liens pour se le procurer, sur le site de la Fnac, sur Amazon.

Vous pouvez aussi l’emprunter dans les bibliothèques/médiathèques de votre ville 😉

Plus de publications

Etudiante en 2e année de Production à l'ISCPA, j'aime la musique, le cinéma et la photographie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here