Vin’s, un rappeur engagé avec son titre « Metoo ».

0
481

Qui est-il ?

Vin’s est un jeune rappeur originaire d’Avignon pour qui la vie n’a pas été simple. En effet, adolescent, il est placé en foyer loin de sa famille. Dans cette tempête qu’est sa vie, sa bouée de secours est le rap. Il a grandi bercé par des rappeurs comme Sniper, Psy 4 de la rime et Diam’s. C’est alors qu’il trouve sa passion, l’écriture de texte. Son premier album est sorti en 2014, mais il est surtout connu grâce à ses freestyles. Vin’s est un couteau et une plume en même temps. Ses textes, comme « Egalité » ou « Fraternité », dénoncent des vérités. Il rappe pour le peuple mis de côté. Il met en avant les inégalités qui sont présentes dans notre sociétés. Ses paroles sont tranchantes et ses vérités touchantes, il nous dépeint sa vision des choses. Anecdote amusante, mais qui a du sens : on peut même entendre Coluche dans son morceau « Egalité ».

Le morceau « Metoo »

En 2017 le mouvement Metoo apparait grâce , notamment, à l’actrice Alissa Milano. Les femmes s’élèvent face aux violences sexuelles et au harcèlement qu’elles subissent. Beaucoup parviennent à dénoncer leurs « porc ». C’est alors qu’un débat prend vie : les femmes provoquent-t-elles ? Ou sont-ce les hommes qui agissent mal et ont été mal éduqués ? La société y est-elle pour quelque chose ? Est-ce elle qui nous conditionne ? Pleins de questions de ce genre se sont posées suite au mouvement. C’est pour cela que Vin’s sort, le 11 janvier 2018, le morceau « Metoo ». Dans cette musique, il répond aux questions énoncées à la suite du soulèvement des femmes.

Il y donne son avis et son point de vue de manière assez froide. La raison ? Il pense que ses débats n’ont pas raison d’être car les réponses sont évidentes. Il affirme que le seul responsable d’un viol est le violeur et non la taille de la robe de la victime. Vin’s expose aussi les violences conjugales en expliquant qu’une femme n’a pas à obéir à son mari. Mais plus que ça, il dit que les viols existent aussi dans les couples, ce qui est encore un sujet tabou aujourd’hui.

En plus de cela, on peut entendre des paroles qui remettent en question la société, qui affirment que chacun est formaté à jouer un rôle et que c’est la cause de ce qui se passe. On peut écouter que la petite fille est éduqué pour être une princesse pour mettre du rose : elle n’a pas le droit de jouer au football car c’est pour les garçons. Et un petit garçon doit apprendre à devenir un mal dominant, il doit être fort et diriger.

Alors, cette musique ?

Cette musique prend la défense des femmes. Elle expose les violences et l’oppression qu’elles subissent. Vin’s dépeint son agacement face aux sujets car il n’y a pas à débattre pour lui. Mais plus que ça, il nous donne un raisonnement, nous explique l’origine de cet engouement pour la domination masculine. Cette musique est aussi un outil d’éducation. Elle a la possibilité d’instruire les plus jeunes. Ils sont souvent mis à l’écart de ce sujet, les adultes ont tendances à leur cacher les choses par peur. Mais il est important d’en parler, ce sujet ne doit pas être un tabou car des femmes souffrent chaque jours. Cette musique coupe le souffle et on se prend une vague de sincérité de la part de l’artiste. Cela rend sa musique authentique et inspirante.

« Metoo » de Vin’s est une très bonne musique à écouter. Elle relate les faits et montre l’envers du décors. Elle aborde un sujet sensible sans trop en faire. Vin’s a su manier le sujet ce qui n’est pas facile. Ca existe malheureusement, et il en parle, alors allez l’écouter.

Plus de publications

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here